IDRC Digital Library

Governance and Justice / Gouvernance et justice

Governance and Justice / Gouvernance et justice

 


Goal

The Governance and Justice program seeks to foster better and more inclusive governance and justice systems so that everyone can lead more secure and prosperous lives.

Introduction

Free speech, rule of law, access to justice — all are under threat, as global indicators show downward trends. The past characterization of the developing world as comprised of many poor, but relatively stable countries no longer holds. Violent conflict has emerged as a central challenge to development, affecting even countries that have experienced growth.

The impact of insecurity is far-ranging, from the forced marriage of young girls to outbreaks of violence during political protests and elections, and the violence and fear that often permeates the slums of rapidly growing cities. This insecurity is particularly devastating for women, youth, and other vulnerable groups who tend to have less access to the resources needed to protect themselves, including political influence, economic opportunities, and an effective justice system.

Existing formal justice systems do not allow most people to make their voices heard or hold decision-makers accountable. In many parts of the world, public institutions often fail to reach the poor and vulnerable. Moreover, informal and traditional forms of governance and justice need to be carefully understood for their potential to either improve, or reinforce, the situations of vulnerable groups.

The program focuses on two crosscutting objectives:

  • Create safer spaces, free from violent conflict and insecurity
  • Empower vulnerable groups, particularly women and girls, to prevent and overcome gender violence


Objectif

Le programme Gouvernance et justice vise à favoriser l’établissement de systèmes de gouvernance et de justice meilleurs et plus inclusifs, afin que tout le monde puisse mener une vie plus prospère en toute sécurité.

Introduction

La liberté d’expression, la primauté du droit et l’accès à la justice sont tous menacés, selon les indicateurs mondiaux qui indiquent des tendances à la baisse. La façon dont les pays en développement étaient caractérisés par le passé, soit que ceux-ci comprenaient de nombreux pays pauvres, mais relativement stables, ne tient plus. Les conflits violents sont devenus un obstacle de taille au développement et ils touchent même les pays qui ont connu une croissance.

L’insécurité a des incidences à grande échelle, du mariage forcé de jeunes filles aux flambées de violence durant les manifestations politiques et électorales, en passant par la violence et la peur qui se répandent souvent dans les bidonvilles des villes en croissance rapide. Cette insécurité est particulièrement dévastatrice pour les femmes, les jeunes et d’autres groupes vulnérables, qui ont souvent moins accès aux ressources nécessaires pour se protéger, y compris l’influence politique, les débouchés économiques et un système judiciaire efficace.

Les systèmes de justice officiels existants ne permettent pas à la plupart des gens de se faire entendre ou d’obliger les décideurs à rendre des comptes. On constate que, dans de nombreuses régions du monde, les institutions publiques ne parviennent que rarement à aider les pauvres et les vulnérables. De plus, les formes de gouvernance et de justice informelles et traditionnelles doivent être soigneusement comprises pour pouvoir améliorer ou renforcer la situation des groupes vulnérables.

Le programme est axé sur deux objectifs transversaux :

  • créer des espaces plus sûrs, sans conflit violent ni insécurité;
  • permettre aux groupes vulnérables, particulièrement les femmes et les filles, de prévenir et de surmonter la violence fondée sur le sexe.


Collections in this community

Recent Submissions

View more